Cricao | KATCHAKATCHA
112
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-112,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded

KATCHAKATCHA

  English

KatchaKatcha*

KatchaKatcha est un projet de design culinaire qui s’appuie sur les pratiques culinaires d’habitants de quartiers populaires, quelques soient leurs âges ou leurs origines. Au terme d’un processus créatif collaboratif conduit par un.e designer culinaire, il aboutit à la création d’une œuvre contemporaine de design culinaire performée.

Grâce à une pratique artistique innovante, l’objectif de ce projet est de faire converger des savoir-faire métissés. KatchaKatcha part des pratiques culinaires des habitants des quartiers populaires pour aboutir à une performance de design culinaire qui est le reflet des interactions qui ont lieu entre artistes et habitants lors d’ateliers de cuisine. Avec cet outil, l’association rend possible un réel mélange des publics. Partant du principe que tout le monde mange et que tout le monde a la possibilité de cuisiner, la cuisine rassemble. En instaurant un dialogue entre les participants et les intervenants, KatchaKatcha favorise des moments de rencontres, de découverte de l’autre et de cohésion sociale. Le designer culinaire ne vas pas uniquement se focaliser sur l’acte de cuisiner, mais sur ce qui précède et ce qui suit cet acte : la production de la matière première et la diffusion du produit.

*terme japonais qui désigne le bruit d’entrechoquement des couverts lors d’un repas

Le design culinaire en question 

Le design culinaire porte un regard original sur l’alimentation et sur la façon de se nourrir. Il explore, expérimente, donne forme à une compréhension de l’alimentation dans sa polysensoralité. Le designer culinaire va rechercher de nouvelles sensations en permanence. Il va explorer la disposition du plat, la forme du contenant, les odeurs, les couleurs, les textures des aliments, les rituels instaurés, les gestes suscités ou provoqués… En donnant au consommateur un rôle d’acteur dans son mode de consommation, il va susciter sa curiosité et le pousser à déjouer les règles de la pratique alimentaire classique.

Le design culinaire ne peut se faire sans la compréhension des usages liés à l’alimentation. Pour le designer, l’aliment est un matériau à part entière dans sa création. L’aliment devient sensible, affectif, régressif, voire transgressif… Il est pensé au-delà de ses caractéristiques sensorielles : il est pensé en tant qu’attribut social. L’intérêt est de mener une véritable enquête sociale. Avec KatchaKatcha, c’est le processus de création de cuisine des participants qui sera observé : les aliments qu’ils utilisent dans leur quotidien, le métissage de leurs plats, l’ambiance chromatique, olfactive et sonore qui habite leur cuisine collective, les gestes qui font leurs repas, les noms qu’ils donnent à leurs mets…L’instauration de l’œuvre performative finale fera écho à tous ces sons et couleurs répertoriés.

La cuisine, langage de médiation

KatchaKatcha contribue à créer un terrain propice au développement et au rayonnement d’un projet culturel porté par des acteurs de terrain. Il permet d’engager un travail de médiation de proximité sur le design et l’art contemporain. Ce projet est basé sur la complémentarité des langages qui imprègnent les territoires et les cultures. Or la culture culinaire est très prégnante dans les quartiers populaires. Elle répond à une préoccupation quotidienne, partagée par le plus grand nombre, et constitue un véritable trait d’union interculturel et intergénérationnel. KatchaKatcha, nourri de toutes ces façons de consommer et de (re)découvrir les habitudes alimentaires, offre l’occasion d’un temps de partage et de dialogue entre les communautés.

Déroulement du projet

KatchaKatcha se déroule en quatre temps :

– Une phase de récolte d’informations sur les pratiques culinaires des participants

>Échanges autour de la cuisine
>Participation à un atelier de cuisine
>Choix d’un groupe comme partenaire principal

– Une phase de conception de l’œuvre culinaire désignée et de la scénographie de la performance finale

>En fonction des rencontres et des matériaux collectés, commencement du travail de création et de scénographie par les designers culinaires
>Temps d’échanges et d’expérimentation pour des questions d’ordre culinaire (techniques, recettes, ingrédients…)

– Une phase de création collective de l’œuvre avec le groupe de participants

>Préparation concrète de la performance
>Transmission du projet et de son orchestration

– Une dégustation / performance ouverte à tous

>Chaque performance est différente : elle change en fonction des personnes rencontrées, des problématiques soulevées, de l’espace qui va accueillir la performance, du territoire de la rencontre.