KatchaKatcha - Design Culinaire

KatchaKatcha est un projet de design culinaire qui s’appuie sur les pratiques culinaires d’habitants de quartiers populaires, quelques soient leurs âges ou leurs origines. Au terme d’un processus créatif collaboratif conduit par un.e designer culinaire, il aboutit à la création d’une œuvre contemporaine de design culinaire performée.

Grâce à une pratique artistique innovante, l’objectif de ce projet est de faire converger des savoir-faire métissés. KatchaKatcha part des pratiques culinaires des habitants des quartiers populaires pour aboutir à une performance de design culinaire qui est le reflet des interactions qui ont lieu entre artistes et habitants lors d’ateliers de cuisine. Avec cet outil, l’association rend possible un réel mélange des publics. Partant du principe que tout le monde mange et que tout le monde a la possibilité de cuisiner, la cuisine rassemble. En instaurant un dialogue entre les participants et les intervenants, KatchaKatcha favorise des moments de rencontres, de découverte de l’autre et de cohésion sociale. Le designer culinaire ne vas pas uniquement se focaliser sur l’acte de cuisiner, mais sur ce qui précède et ce qui suit cet acte : la production de la matière première et la diffusion du produit.

*terme japonais qui désigne le bruit d’entrechoquement des couverts lors d’un repas

Le design culinaire en question

Le design culinaire porte un regard original sur l’alimentation et sur la façon de se nourrir. Il explore, expérimente, donne forme à une compréhension de l’alimentation dans sa polysensoralité. Le designer culinaire va rechercher de nouvelles sensations en permanence. Il va explorer la disposition du plat, la forme du contenant, les odeurs, les couleurs, les textures des aliments, les rituels instaurés, les gestes suscités ou provoqués… En donnant au consommateur un rôle d’acteur dans son mode de consommation, il va susciter sa curiosité et le pousser à déjouer les règles de la pratique alimentaire classique.

Le design culinaire ne peut se faire sans la compréhension des usages liés à l’alimentation. Pour le designer, l’aliment est un matériau à part entière dans sa création. L’aliment devient sensible, affectif, régressif, voire transgressif… Il est pensé au-delà de ses caractéristiques sensorielles : il est pensé en tant qu’attribut social. L’intérêt est de mener une véritable enquête sociale. Avec KatchaKatcha, c’est le processus de création de cuisine des participants qui sera observé : les aliments qu’ils utilisent dans leur quotidien, le métissage de leurs plats, l’ambiance chromatique, olfactive et sonore qui habite leur cuisine collective, les gestes qui font leurs repas, les noms qu’ils donnent à leurs mets…L’instauration de l’œuvre performative finale fera écho à tous ces sons et couleurs répertoriés.

La cuisine, langage de médiation

KatchaKatcha contribue à créer un terrain propice au développement et au rayonnement d’un projet culturel porté par des acteurs de terrain. Il permet d’engager un travail de médiation de proximité sur le design et l’art contemporain. Ce projet est basé sur la complémentarité des langages qui imprègnent les territoires et les cultures. Or la culture culinaire est très prégnante dans les quartiers populaires. Elle répond à une préoccupation quotidienne, partagée par le plus grand nombre, et constitue un véritable trait d’union interculturel et intergénérationnel. KatchaKatcha, nourri de toutes ces façons de consommer et de (re)découvrir les habitudes alimentaires, offre l’occasion d’un temps de partage et de dialogue entre les communautés.

Déroulement du projet

KatchaKatcha se déroule en quatre temps :

– Une phase de récolte d’informations sur les pratiques culinaires des participants

>Échanges autour de la cuisine
>Participation à un atelier de cuisine
>Choix d’un groupe comme partenaire principal

– Une phase de conception de l’œuvre culinaire désignée et de la scénographie de la performance finale

>En fonction des rencontres et des matériaux collectés, commencement du travail de création et de scénographie par les designers culinaires
>Temps d’échanges et d’expérimentation pour des questions d’ordre culinaire (techniques, recettes, ingrédients…)

– Une phase de création collective de l’œuvre avec le groupe de participants

>Préparation concrète de la performance
>Transmission du projet et de son orchestration

– Une dégustation / performance ouverte à tous

>Chaque performance est différente : elle change en fonction des personnes rencontrées, des problématiques soulevées, de l’espace qui va accueillir la performance, du territoire de la rencontre.

English
KatchaKatcha is a culinary design project based on local culinary practices, whatever their age or origin. At the end of a collaborative creative process led by a culinary designer, it leads to the creation of a contemporary work of high-performance culinary design.
Thanks to an innovative artistic practice, the objective of this project is to bring together mixed know-how. KatchaKatcha is based on the culinary practices of local residents, resulting in a culinary design performance that reflects the interaction between artists and residents during cooking workshops. With this tool, the association makes possible a real mix of audiences. Based on the premise that everyone eats and everybody has the opportunity to cook, the kitchen gathers together. By establishing a dialogue between participants and speakers, KatchaKatcha promotes moments of meeting, discovery and social cohesion. The culinary designer will not only focus on the act of cooking, but on what precedes and follows this act: the production of the raw material and the diffusion of the product.
*Japanese term for the noise of knocking cutlery during a meal.
The culinary design in question
The culinary design takes an original look at food and how to eat. He explores, experiments and shapes an understanding of food in its polysensorality. The culinary designer is always looking for new sensations. He will explore the layout of the dish, the shape of the container, the smells, the colours, the textures of the food, the rituals introduced, the gestures aroused or provoked… By giving the consumer a role as an actor in his way of eating, he will arouse his curiosity and push him to thwart the rules of classical food practice.
Culinary design cannot be achieved without an understanding of food-related uses. For the designer, food is a material in its own right. The food becomes sensitive, emotional, regressive, even transgressive… It is thought beyond its sensory characteristics: it is thought as a social attribute. The point is to conduct a real social inquiry. With KatchaKatcha, the participants’ cooking creation process will be observed: the food that they use in their daily lives, the mixing of their dishes, the chromatic, olfactory and sonorous atmosphere that inhabits their collective kitchen, the gestures that make their meals, the names that they give to their dishes… The creation of the final performative work will echo all these sounds and colours recorded.
Kitchen, the language of mediation
KatchaKatcha contributes to creating an environment conducive to the development and influence of a cultural project carried out by local actors. It makes it possible to initiate a work of local mediation on design and contemporary art. This project is based on the complementarity of languages that permeate territories and cultures. Culinary culture is very strong in the working-class neighbourhoods. It responds to a daily concern, shared by the greatest number of people, and constitutes a genuine intercultural and intergenerational link. KatchaKatcha, nourished by all these ways of consuming and (re)discovering eating habits, offers the opportunity for a time of sharing and dialogue between communities.
Project progress
KatchaKatcha takes place in four steps :
– A phase of gathering information on the culinary practices of the participants
>Exchanges around the kitchen
>Participation in a cooking workshop
>Choosing a group as the main partner
– A design phase of the designated culinary work and the scenography of the final performance.
>According to the encounters and materials collected, start of the creation and scenography work by the culinary designers.
>Time of exchanges and experimentation for culinary questions (techniques, recipes, ingredients…)
– A phase of collective creation of the work with the group of participants
>Concrete preparation of performance
>Transmission of the project and its orchestration
– A tasting / performance open to all
>Each performance is different: it changes according to the people met, the issues raised, the space that will host the performance, the territory of the meeting.
No items found.
Les événements
Art et gastronomie
Katchakatcha à Okinawa
Art et gastronomie
Katchakatcha à l’Open Forum de Colomiers
Art et gastronomie
Les lumières d’Averroès
Art
Arènes, Toulouse
Art et gastronomie
Workshop et performance à Kiev, Ukraine
Art et gastronomie
Inauguration du Centre Social ASSQOT
Art et gastronomie
No Border for Food. Toulouse, France.
Art et gastronomie
No Border for Food. Turkie
Art et gastronomie
Le Goût des Voix. Quartier Bagatelle, Toulouse
Portrait sonore, photographique et culinaire
Art et gastronomie
Célébration de la clôture de la Maison Bleue. Toulouse, France.
Art et gastronomie
Soirée entre Gers et Iran. Ile Jordan.
Art et gastronomie
Festival Rio Loco. Toulouse, France.
Art et gastronomie
KatchaKatcha - quartier Reynerie, Toulouse